Où souhaitez-vous
partager cette page?

Gestion des matières résiduelles

La MRC de Montcalm est responsable du Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) et des collectes municipales des résidus domestiques dangereux (RDD) pour toutes les municipalités locales de la MRC.

  • Gestion des matières résiduelles

    La MRC de Montcalm en collaboration avec ses municipalités offre actuellement les services porte-à-porte des matières recyclables, des matières organiques et des déchets solides sur l'ensemble de son territoire à l'exception de la collecte des matières organiques sur le territoire de la municipalité de Saint-Calixte qui débutera au mois de mai 2021. 

    Les contenants autorisés pour les principales collectes sont des bacs roulants de 120, 240 ou 360 litres en plastique avec couvercle. Ces bacs sont :

    • noirs, gris ou verts pour les déchets 

    • bleus pour les matières recyclables 

    • bruns pour les matières organiques

    Les encombrants  et les sapins de Noël sont collectés tels quels en bordure de rue. Les résidus verts ramassés lors des collectes spéciales annuelles seront récupérés en sacs de papier ou en plastique de couleur orange ou en bacs roulants. 

    Limitation des matières en bordure de rue

    Considérant la volonté de la MRC de Montcalm de réduire la quantité de matières résiduelles destinées à l’élimination, les limites suivantes sont établies et doivent être respectées par l’entrepreneur : 

    Déchets

    Un maximum de 1 bac roulant par collecte et par unité d’occupation (résidentielle ou ICI).  Les citoyens ou ICI qui souhaiteront mettre à la rue plus d’un bac à déchets, pourront  obtenir de leur municipalité un autocollant pour identifier le 2e bac autorisé. L’entrepreneur devra ramasser ce 2e bac. Les modalités de distribution des autocollants sont à la discrétion des municipalités/villes. L’entrepreneur ne doit pas ramasser les quantités excédentaires laissées à côté des bacs sauf dans le cas des collectes des encombrants. 

    Matières recyclables et matières organiques

    Il n’y a pas de limite quant à la quantité de bacs conformes qui peuvent être mis en bordure de rue pour ces collectes. L’entrepreneur ne doit pas ramasser les quantités excédentaires laissées à côté des bacs sauf dans le cas des collectes spéciales. 

  • Collecte des déchets solides

    Les contenants autorisés pour les principales collectes sont des bacs roulants de 120, 240 ou 360 litres en plastique avec couvercle. Ces bacs sont :

    • noirs, gris ou verts pour les déchets 

    • bleus pour les matières recyclables 

    • bruns pour les matières organiques

    Les encombrants et les sapins de Noël sont collectés tels quels en bordure de rue. Les résidus verts ramassés lors des collectes spéciales annuelles seront récupérés en sacs de papier ou en plastique de couleur orange ou en bacs roulants. 

  • Collecte des encombrants

    Toutes les municipalités de la MRC de Montcalm offrent 4 collectes d’encombrants annuellement. Pour connaître les dates de vos collectes d’encombrants, prière de consulter votre calendrier municipal.

    Qu’est-ce qu’un encombrant? D’une manière non limitative, les déchets solides qui excèdent 1,5 mètre de longueur ou qui pèsent plus de 25 kilogrammes et qui sont d’origine résidentielle, tels que le mobilier, les objets et appareils ménagers usagés (tapis, meubles, évier, bain, cuisinière, laveuse, sécheuse), les appareils de chauffage incluant les réservoirs d’huile vides, les réservoirs à eau chaude, les barbecues au gaz propane sans la bonbonne et en général tout ce qui excède 1,5 mètre de longueur ou qui pèse plus de 25 kilogrammes et qui peut être chargé manuellement par 2 personnes en moins de 10 minutes sans autre condition. Les déchets suivants ne sont pas acceptés dans les collectes d’encombrants :

    • appareils électroniques : téléviseurs, ordinateurs, systèmes de son, etc. 

    • appareils réfrigérants : réfrigérateurs, congélateurs, refroidisseurs d’eau et climatiseurs 

    • pneus 

    • sacs de feuilles et gazon 

    • résidus de CRD (matériaux de construction, de rénovation et de démolition) 

    • résidus domestiques dangereux (RDD) 

    • boîtes de carton 

    • troncs et billots de bois

  • Gestion des résidus domestiques dangereux (RDD)

    La MRC de Montcalm en collaboration avec ses dix (10) municipalités offre à sa population un service de prise en charge des résidus domestiques dangereux (RDD). Ce service comprend huit (8) collectes municipales annuelles où tous les citoyens de la MRC sont les bienvenus à toutes les collectes.

    Les résidus domestiques dangereux (RDD) sont des produits générés par des individus dans le cours d'une activité purement domestique, et qui contiennent des substances nuisibles à la santé des êtres humains et de l'environnement. Ces produits deviennent des RDD à partir du moment où ils ne sont plus utilisés, qu'ils sont périmés ou encore, lorsqu'ils sont jetés.

    Lors de ces collectes, les citoyens peuvent apporter leurs pneus usagés qui seront pris en charge par la municipalité.

    ATTENTION ! les pneus hors norme seront refusés.

    Le matériel accepté comprend :

    • Appareils électriques et électroniques

    • Matériel informatique : ordinateurs, claviers, écrans, souris, imprimantes, modems, serveurs

    • UPS/Batterie de sauvegarde, amplificateurs, systèmes de sons

    • Téléviseurs, systèmes de téléphonie, téléphones, cellulaires, chargeurs

    • Câbles, moteurs électriques, Power pack

    • Micro-ondes

    • Électroménagers (sauf réfrigérateur)

  • Guides, outils et politique - Gestion des matières résiduelles

  • Chronique #1 - Où je mets ça ?

    Au Québec, 13 millions de tonnes de matières résiduelles sont produites chaque année, soit un camion de 25 tonnes à la minute. Bien qu’une grande partie soit recyclée ou compostée, c’est quand même 5,8 millions de tonnes qui sont éliminées annuellement soit l’équivalent de remplir 5 fois le stade olympique de déchets!

    Par le biais de nos chroniques, nous tenterons de décortiquer un sujet avec le souci de respecter le principe des 3RV (réduire, réutiliser, recycler et valoriser). L'objectif étant de vous aider à trier vos matières résiduelles en vous indiquant dans quel bac, à quel endroit ou de quelle façon en disposer.

    Question - réponse: quelle est l’origine du logo de recyclage? Le ruban de Möbius est le logo universel des matériaux recyclables depuis 1970. En effet, ça fait presque 50 ans qu’un étudiant, Gary Anderson, remportait un concours de design de l’industrie américaine des pâtes et papiers qui voulait illustrer la recyclabilité de leurs produits. Il créa un logo simple et efficace inspiré du ruban de Möbius, un célèbre astronome et physicien allemand. Aujourd’hui largement répandue, cette boucle schématisée sert à distinguer les produits recyclables.

    Où je mets ça les os de poulet ?

    Les os de poulet, comme toute matière organique, vont dans le bac brun de même que les restants de viandes.

    Soyez «vert» et à bientôt !

  • Chronique #2 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA?

    À la Saint-Valentin, que peut-on faire pour mieux gérer nos matières résiduelles ?

    La Saint-Valentin est l’occasion d’offrir à ceux que l’on aime des fleurs, du chocolat ou des bijoux.

    Comment mieux gérer les résidus qui accompagnent ces cadeaux ?

    La grande majorité du temps, l’emballage des fleurs est NON-RECYCLABLE. Un petit truc pour le savoir : si votre matière plastique s’étire, c’est qu’elle est recyclable, sinon, l’emballage des fleurs va à la poubelle. Une fois les fleurs fanées, celles-ci sont compostables. Même si la collecte des matières organiques se fait qu’une fois par mois durant l’hiver et même si le contenu de votre bac brun gèle, n’hésitez pas à consulter l’horaire de votre municipalité locale pour y participer !

    Et pourquoi ne pas innover en offrant une plante ? Celle-ci est plus durable que des fleurs coupées et dans la majorité des cas, elle a nécessité moins d’énergie à produire qu’une fleur.

    Et pour le chocolat ? Vous pouvez profiter de l’occasion pour encourager les chocolateries locales et apporter votre propre petit pot d’emballage à chocolat. Autrement, assurez-vous que votre emballage est recyclable avant de le mettre au bac de recyclage.

    PLASTIQUES #1 : OÙ JE METS ÇA? 

    Un emballage à chocolat identifié comme du plastique numéro 1 : dans le bac bleu 

    Joyeuse Saint-Valentin ! 

  • Chronique #3 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA?

    La gestion de nos bacs en période hivernale peut devenir problématique. En effet, il est parfois difficile de positionner nos bacs adéquatement selon notre terrain. Retour sur les consignes à suivre.

    Bien positionner le bac roulant

    • Lorsque vous déblayez votre entrée ou le devant de votre domicile, pensez aux bacs de récupération et assurez-vous qu’il y ait un petit espace dégagé pour ceux-ci !

    • Dans la MRC, les bacs sont collectés mécaniquement. Il faut donc prévoir un espacement suffisant sur le devant du bac et sur les côtés afin que le bras articulé puisse le cueillir. Dans les faits, le bac doit être accessible pour le camion lors de la collecte sinon, il risque de ne pas être vidé.

    • Vous pouvez placer le bac dans votre entrée ou sur votre terrain. Idéalement, placez un bac roulant chaque côté de votre entrée d’automobile. Ne pas mettre les bacs dans la rue ni sur le trottoir et laissez un espace entre les bacs.

    • Assurez-vous d'orienter votre bac de façon à ce que les roues et les poignées soient placées du côté de la résidence afin d’aider aux opérations de levage.

    Poids maximal

    • Une fois rempli, votre bac roulant ne devrait jamais peser plus de 90 kg (200 lb). Les bacs roulants trop lourds peuvent se renverser et blesser l’opérateur. De plus, les bacs lourds sont plus sujets aux bris.

    • Ne pas déposer des objets sur le bac ou ne pas remplir le bac au-delà du couvercle.

    Horaire

    • Placez les bacs roulants en bordure de rue après 19 h la veille de la collecte. Toutefois, les jours de tempête, privilégiez le matin de la collecte afin de ne pas nuire aux opérations de déneigement. La déneigeuse risque de briser, déplacer et ensevelir votre bac, qui ne sera évidemment pas collecté par l’éboueur.

    Le sel à déglacer

    L’hiver est un moment propice pour épandre du sel à déglacer.

    Les contenants de sel à déglacer, qu’ils soient en plastique rigide ou en sac, peuvent aller dans le bac bleu.

  • Chronique #4 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA?

    COVID-19 : MESURES PRÉVENTIVES POUR LES MATIÈRES RECYCLABLES

    La pandémie nous affecte tous et de simples mesures préventives permettront aux travailleurs des centres de tri de continuer leurs opérations dans un environnement de travail sécuritaire.

    Il est important de comprendre que certaines matières, comme les bouteilles de verre ou de plastique sont en contact direct avec la salive. Cela augmente considérablement les risques de contamination pour les travailleurs qui doivent trier les matières recyclables. D'ailleurs, une étude du Centre de contrôle et de prévention des maladies publiée dans le New England Journal of Medicine estime que la COVID-19 est détectable jusqu’à 72 heures sur les plastiques et l’acier et jusqu’à 24 heures sur le carton! Les scientifiques notent ainsi que, si le virus reste détectable aussi longtemps, sa charge virale diminue très rapidement et le rend moins puissant.

    Compte tenu de la progression de la COVID-19 et des dernières recommandations du gouvernement et afin de protéger les employés affectés au traitement des matières résiduelles, le centre de tri EBI qui dessert toute la MRC nous demande de respecter rigoureusement les règles suivantes pour le bien de tous :

    • Les papiers-mouchoirs, les papiers à mains, les couches et tout produit d'hygiène corporelle ne doivent JAMAIS se retrouver dans le bac bleu.

    • Si vous êtes positif à la COVID-19 ou si vous avez été en contact avec quelqu'un ayant contracté le virus, nous vous demandons de mettre vos matières recyclables directement à la poubelle par mesure préventive.

    Il est primordial que chacun respecte ces directives afin de limiter les risques de contagion et ainsi préserver la santé et le bien-être de l'ensemble des citoyens.

    OÙ JE METS ÇA MES MOUCHOIRS, MES ESSUIE-TOUT ET MES LINGETTES ?

    Dans le bac noir … C'est-à-dire les poubelles régulières !

  • Chronique #5 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA?

    La semaine de relâche est souvent synonyme de sorties et d’activités extérieures. Quand notre routine change, nous avons un peu plus tendance à oublier nos bonnes habitudes écoresponsables.

    Voici quelques trucs simples pour diminuer nos impacts environnementaux lors de sorties extérieures :

    • TRIER MES DÉCHETS, en tout temps, je le ferai : que vous soyez sur le site d’un festival ou au grand air, on y retrouve de plus en plus de bacs de récupération de matières recyclables et organiques

    • GOURDE ET THERMOS, j’apporterai

    • TASSE À CAFÉ, je remplirai

    • SAC RÉUTILISABLE, jamais je ne l’oublierai !

    Et si vous apportez un lunch, gardez vos bonnes habitudes également ! Utilisez des contenants et des ustensiles réutilisables et privilégiez les gourdes. En plus d’être un lunch écologique, il sera économique !

    OÙ JE METS ÇA mes restants de lunch ? Dans le bac brun

    La collecte des matières organiques se poursuit en hiver une fois par mois, utilisez-la !!




  • Chronique #6 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA?

    VOTRE BAC N’A PAS ÉTÉ VIDÉ PAR L’ÉBOUEUR?

    Votre bac n'a pas été vidé? Des matières ne sont pas collectées? Voici des informations pertinentes pour vous aider à comprendre ce qui peut s’être passé.

    Il est possible que votre bac ne soit pas vidé si l'une de ces situations se présente :

    • S'il contient des matières non admissibles

    • Si la pince du camion n'est pas capable d'atteindre le bac parce qu'il y a un véhicule trop près ou si deux bacs sont trop collés (une distance de deux mètres doit séparer le bac d'un véhicule stationné et chaque bac doit avoir un espace libre de 0,5 m autour de lui)

    • S'il y a un risque que des matières tombent hors du bac (s'il est trop plein ou si un sac a été placé sur le dessus du bac)

    • L'hiver, si le bac est pris dans la neige (en cas de tempête, il vaut mieux sortir votre bac le matin même de la collecte) ou si un banc de neige empêche le camion de s'approcher

    • Si le bac est brisé ou si la bordure supérieure du bac est endommagée, empêchant ainsi de bien le soulever lorsque la collecte s'effectue avec un employé

    Si le camion est déjà passé. La collecte débute à 7 h et devrait passer aux mêmes heures chaque semaine. Si le camion est passé beaucoup plus tôt que d’habitude, veuillez en aviser les autorités.

    Il est possible que les matières mises à côté d’un bac ne soient pas collectées si l’une de ces situations se présente :

    • S’il s’agit d’une collecte régulière durant laquelle aucune matière en dehors du bac n’est permise

    • Si, lors d’une collecte des encombrants, il s’agit de matières qui ne font pas partie de cette catégorie

    OÙ JE METS ÇA UN BAC BRISÉ? 

    Idéalement à l’écocentre car l‘éboueur ne peut faire tomber le bac dans sa chute à déchet.

  • Chronique #7 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA?

    MATÉRIEL ET OBJETS HIVERNAUX BRISÉS 

    À ce stade-ci de l’année, après quelques mois à déneiger votre entrée et votre véhicule, il y a sûrement quelques bris de vos objets hivernaux.

    MAIS QUE FAIRE AVEC CES OBJETS BRISÉS ?

    Dans le cas du balai à neige, d’un grattoir ou encore d’une pelle brisés : malheureusement, ces objets vont à la poubelle. Ils ne sont pas acceptés dans le recyclage, ni à l’écocentre, même si c’est majoritairement fabriqué à partir de plastique, car seuls les plastiques 1-2-3-4-5-7 provenant de contenants et d’emballage sont acceptés dans le bac de recyclage. C’est la même conclusion pour les traîneaux de plastique pour enfants qui sont brisés.

    Dans le cas du bâton de hockey brisé : il est accepté à l’écocentre, il y sera récupéré.

    En l’absence de solution pour le recyclage de ces matières, vaut mieux se procurer des objets de meilleure qualité qui pourront durer plus longtemps.

    OÙ JE METS ÇA LES PNEUS USAGÉS?

    Dans le cas de vieux pneus d’hiver qui trainent dans la remise : À l’écocentre ou au garage

    Ils seront acceptés à l’écocentre s’ils sont déjantés. Vous pouvez aussi aller les porter à votre garage favori car les frais de recyclage ont été payés lors de l’achat des pneus neufs.

  • Chronique # 8 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    ÉQUIPEMENTS SPORTIFS

    Doucement, l’hiver laisse la place à des activités plus printanières.

    Que faire avec les patins, le casque ou les skis trop petits ?

    Saviez-vous que certains commerces se spécialisent dans le réemploi et la revente d’équipements sportifs usagés. En plus de faire des économies, vous faites un geste écologique. Ils existent quelques commerçants de ce genre dans la région de Lanaudière.

    Si vous souhaitez le faire vous-mêmes, il existe des sites Internet dédiés à la revente de matériels usagés.

    LES IMPÔTS :

    La saison des impôts débute. C’est souvent le temps de faire un grand ménage de nos papiers personnels.

    Pour faciliter les opérations au centre de tri, il est conseillé de disposer de vos papiers déchiquetés dans des sacs fermés avant de les déposer dans le bac de recyclage.

    OÙ JE METS ÇA?

    Des caisses de sons, un amplificateur ou une table tournante : dans un point de dépôt officiel de l’Association pour le recyclage des produits électroniques.



  • Chronique # 9 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    C’EST LE RETOUR DES COLLECTES HEBDOMADAIRES DE LA MATIÈRE ORGANIQUE !!

    Avril est arrivé et votre bac brun sera de nouveau collecté chaque semaine, et ce, jusqu’au mois de novembre. Si jamais vous avez perdu l’habitude de trier vos restants de table pendant l’hiver, c’est le temps de recommencer! Dès que la température le permettra, vous pourrez également y mettre vos résidus de jardin et votre gazon (mais si vous souhaitez être encore plus écologique, pratiquez plutôt l’herbicyclage!).

    Sac de plastique 

    Si vous souhaitez utiliser des sacs de plastique avec votre petit bac de cuisine, il est important d’utiliser des sacs compostables. Les sacs compostables certifiés sont les seuls qui se dégradent complètement lors du processus de compostage. Pour vous aider à les identifier, voici les logos que vous pouvez retrouver sur le marché :

    N’utilisez pas les sacs de plastique remis dans les commerces, ces sacs sont généralement recyclables (bac bleu), mais jamais compostables. Ils deviennent donc un contaminant au site de compostage.

    OÙ JE METS ÇA des sacs de plastique oxobiodégradables ou dégradables ?

    Certains de ces sacs sont identifiés comme oxobiodégradables ou dégradables. Ils sont faits de plastique conventionnel auquel on a ajouté un additif. Cet additif est un contaminant pour le compost, ainsi que pour le recyclage. Cependant, les sacs oxobiodégradables ou dégradables font de bons sacs-poubelle.

  • Chronique # 10 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    La responsabilité élargie des producteurs : c’est quoi ça ?

    Certains produits de votre quotidien sont entièrement recyclés, mais ils ne vont ni dans votre bac de recyclage (bac bleu) et encore moins dans votre bac à déchets.

    Ces produits imposent une gestion particulière pour leur récupération et leur recyclage. C’est pourquoi le gouvernement a imposé que les entreprises qui mettent en marché ces produits organisent des points de collecte officiels afin d’en assurer le tri et le recyclage adéquatement. Ce service de récupération pour les produits visés est gratuit, profitez-en!

    Quels sont ces produits et les associations qui organisent leur recyclage ?

    • Produits électroniques : Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPE)

    • Lampes au mercure : Association pour la Gestion Responsable des Produits (AGRP)

    • Piles : Appel à recycler

    • Peinture : Société québécoise de gestion écologique de la peinture (Éco-peinture)

    • Huiles usagées : Société de gestion des huiles usagées (SOGHU)

    OÙ JE METS ÇA MES PRODUITS ÉLECTRONIQUE?

    Votre écocentre peut-être un point de dépôt officiel, mais il existe, par produit, une multitude de points de dépôt officiel autres. Pour les connaître, je vous invite à consulter le site internet de chaque association de récupération des produits.





  • Chronique # 11 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?
    SAVIEZ-VOUS QUE VOS PILES FONT PARTIES DES MATIÈRES VISÉES PAR LA RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS ?

    La responsabilité élargie des producteurs : c’est quoi ça ?

    Certains produits de votre quotidien sont entièrement recyclés, mais ils ne vont ni dans votre bac de recyclage (bac bleu) et encore moins dans votre bac à déchets.

    Ces produits imposent une gestion particulière pour leur récupération et leur recyclage. C’est pourquoi le gouvernement a imposé que les entreprises qui mettent en marché ces produits organisent des points de collecte officiels afin d’en assurer le tri et le recyclage adéquatement.

    Pour les piles…

    Les piles rechargeables et non-rechargeables sont visées par le programme. C’est l’organisme Appel à Recycler Canada Inc qui met en œuvre les programmes de récupération des piles partout au Québec à l’exception d’IKÉA qui a son propre programme de récupération des piles.

    Il y a plus de 3 000 points de dépôts au Québec, dont plusieurs dans la MRC de Montcalm. Pour trouver un point de dépôt, il faut consulter leur site : www.appelarecycler.ca .

    Ces points de dépôt sont gratuits, car les consommateurs payent pour financer le système de récupération par un écofrais variant de 5 ¢ pour les petites piles (AAA et AA) à 2,50 $ pour les piles de plus de 500 g (pile rechargeable d’une perceuse). Sachez que le prix de l’écofrais est inclus dans le prix du produit. Alors, puisque vous payez pour leur récupération, aussi bien le faire!

    Et pourquoi les piles sont un résidu domestique dangereux (RDD) ?

    Les piles sont fabriquées avec des métaux lourds (mercure, plomb, cadmium, nickel, zinc) qui sont réactifs et corrosifs et lorsqu’ils sont enfouis, deviennent un contaminant considérable pour l’environnement.

    OÙ JE METS ÇA MES PILES?

    On les rapporte chez notre marchand, à l’écocentre ou dans un point de dépôt.

  • Chronique # 12 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    Le Jour de la terre : Pourquoi?

    Depuis près de 50 ans, on célèbre, lors du 22 avril, le Jour de la terre. C’est la plus importante célébration environnementale par la société civile dans le monde. Mais d’où vient cette idée?

    Cette manifestation a été instaurée, en 1970, par le sénateur américain du Wisconsin, M. Gaylord Nelson. Il a alors lancé un défi aux étudiants : faites des gestes concrets en faveur de la planète. Annuellement, cette demande a été réitérée et l’an prochain, nous célébrerons le 51e Jour de la terre.

    M. Nelson était un fervent défenseur de l'environnement et a reçu, en 1995, la médaille présidentielle de la Liberté en hommage à son travail respectant l'environnement. Pour lui, la stabilisation de la population mondiale est un aspect important pour la protection de l'environnement. Il disait aussi que le développement économique ne pouvait passer au-dessus de la protection environnementale.

    Au Québec, on célèbre le Jour de la terre depuis 1995. C’est une excellente occasion de se rappeler que notre terre est malgré tout fragile et que nous devons tous faire des gestes concrets afin de nous assurer qu’elle soit là dans les prochains millénaires.

    Nous empruntons énormément à notre planète. Selon les calculs de l’organisme international Global Footprint Network (GFN), il nous faudrait désormais 1,7 Terre pour combler nos besoins annuels. À mesure que l’économie se développe et que la population grandit, la pression sur les ressources s’accroît. Mais la biocapacité de la Terre n’est pas extensible. Pour plusieurs scientifiques, il est urgent de revoir nos façons de consommer. On ne demande pas à la population d’arrêter de consommer, mais de mieux consommer.

    Alors, protégeons notre planète en faisant de petits gestes ! 

  • Chronique # 13 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    FINANCEMENT DU BAC BLEU

    Au Québec, la collecte sélective (bac bleu) coûte environ 150 M$ par année. Il faut dire que la très grande majorité de la population (plus de 98%) a accès à une collecte des matières recyclables. Nous pouvons être fiers de cet état de situation. En effet, aux États-Unis, seulement 70% de la population a accès à un programme de collecte de leurs matières recyclables à la porte et une grande partie de ces citoyens doivent payer directement l’entrepreneur pour que leurs matières soient collectées.

    Chez nous, comment ça se passe?

    Au Québec, ce sont les compagnies qui mettent en marché les produits que nous achetons quotidiennement qui payent pour que les matières soient recyclées. C’est en 2005 que le gouvernement québécois a mis en place le Régime de compensation pour les services municipaux fournis en vue d'assurer la récupération et la valorisation de matières résiduelles. Ce programme fixe les modalités du régime et confie à deux organismes, soit Éco Entreprises Québec et Recyclemédias, le soin de collecter les entreprises afin de remettre ces fonds aux municipalités québécoises par l’entremise de RECYC-QUÉBEC. Cette année, c’est plus de 150 M$ qui seront distribués aux municipalités pour compenser les frais de la collecte du bac bleu. Alors, n’hésitez pas à remplir vos bacs, c’est une question d’environnement et de toute façon, les coûts sont déjà inclus dans la bouteille de ketchup et votre magazine préféré que vous achetez.

    OÙ JE METS ÇA?

    Mais qu’est-ce que l’on met dans le bac bleu ? Le bac bleu doit-être utilisé UNIQUEMENT afin d’y mettre les contenants, emballages et les imprimés. Pas de piscine, pas de jouet et pas d’ordinateur.



  • Chronique # 14 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    Mon détecteur de fumée est DÉFECTUEUX : Quoi faire ?

    Un résidu particulier avec des solutions particulières.

    Les premiers détecteurs de fumée sont apparus en 1971. Leur prix d’achat était alors de 125 $ ! Avec l’introduction de l’électronique, on assista à une diminution du poids et à l’introduction de détecteurs à pile 9 volts. Ces derniers se sont donc démocratisés. En 2014, 17% des bâtiments incendiés à usage résidentiel au Québec ne possédaient pas de détecteur de fumée. Comme les détecteurs sauvent des vies, on ne peut s’en passer.

    Mais est-ce recyclable?

    Il est important de spécifier que les détecteurs de fumée sont composés principalement de matières plastiques, de composantes électroniques et d’une source radioactive. Cette dernière est nécessaire dans le processus qui sert à l’analyse détectant la présence de fumée.

    Bien que le détecteur de fumée soit constitué de matières recyclables, il est préférable de ne pas déposer nos détecteurs usagés dans le bac bleu. Certains fabricants offrent un service de recyclage. Lors de l’achat d’un nouvel appareil, vérifiez sur la boîte si le service est offert. Sinon, mettre aux déchets votre détecteur défectueux. En effet, autant le ministère de l’Environnement du Québec que la Commission canadienne de sûreté nucléaire demandent aux citoyens de ne pas recycler les détecteurs de fumée afin de ne pas exposer les travailleurs des centres de tri aux matières radioactives.

    Si vous devez changer de détecteur, optez pour un détecteur avec une pile au lithium. Vous n’aurez pas à le remplacer pendant toute la vie utile de l’avertisseur, c’est-à-dire 10 ans. Les experts en sécurité incendie recommandent de remplacer les avertisseurs de fumée tous les 10 ans.

    Dans le bac

    OÙ JE METS ÇA mon détecteur de fumée ?

    Dans le bac noir ! 


  • Chronique # 15 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    POURQUOI LE POLYSTYRÈNE NE VA PAS AU RECYCLAGE ? 

    Avant tout, le POLYSTYRÈNE, aussi nommé styromousse, est identifié sur nos contenants de plastique par le numéro 6. On le retrouve sous forme de barquette pour emballer les viandes et les légumes aussi comme verre à café.

    Dans les faits, le polystyrène est recyclable mais très peu récupéré dans les centres de tri des municipalités québécoises. C’est d’ailleurs le cas dans la MRC de Montcalm.

    Pourquoi est-ce ainsi ?

    Le polystyrène est fabriqué de 98% d’air et donc de seulement 2% de matière plastique. C’est sa légèreté comme matériel d’emballage et son rapport qualité/prix à la fabrication qui expliquent sa popularité sur nos étagères et dans nos emballages de tous les jours.

    Par contre, cette matière étant principalement constituée d’air, le transport et le recyclage de celle-ci demeure très peu rentable, car on transporte majoritairement de… l’air! 

    La gestion écologique du polystyrène est de réduire au maximum son utilisation en le remplaçant par de la vaisselle et des verres en carton (compostable) ou de la vaisselle en céramique. On peut aussi apporter ses contenants réutilisables dans certains détaillants en alimentation.

    UN CONTENANT INDIVIDUEL DE YOGOURT  JE METS ÇA? 

    Ça dépend ! La plupart sont en plastique numéro 6. Dans ce cas : bac noir (ordures régulières). 

    Certaines entreprises utilisent maintenant le plastique numéro 1 pour leurs contenants individuels de yogourt. Dans ce cas on le met au recyclage (bac bleu) ! 


  • Chronique # 16 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    Le gaspillage alimentaire : un enjeu réel pour la gestion de nos résidus

    Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas, c’est pourquoi le gaspillage alimentaire est un fléau. Considérant qu’environ 50 % du gaspillage alimentaire se passe à la maison, il apparaît important de se doter de quelques trucs et astuces afin d’en diminuer le plus possible.

    Planification. Dressez régulièrement un inventaire du contenu de votre réfrigérateur et de l’armoire. Préparez une liste avant de vous rendre à l’épicerie. Si vous manquez de temps, photographiez l’intérieur de votre réfrigérateur. Vous éviterez ainsi les achats superflus et les pertes.

    Organisation.  Faites une rotation des aliments dans le réfrigérateur afin de placer en évidence les produits périssables.

    Cuisine et congélation. Récupérez vos restes et soyez inventifs ! Les restes de poulet et de pâtes se prêtent à toutes les sauces. Si les restes sont en plus grande quantité, congelez-les. Vous pourrez ensuite les utiliser dans les lunchs ou encore comme repas de dépannage.

    Tous ces petits gestes du quotidien permettent de limiter la création excessive de déchets et nous font prendre conscience que le changement n’est parfois pas aussi difficile qu’on le pensait !

    LES RESTES DE TABLES : OÙ JE METS ÇA? 

    Dans le bac brun.

    En effet, tous les restes de table, même les viandes, peuvent aller dans le bac brun.


  • Chronique # 17 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    Biométhanisation ou compostage pour nos déchets de table?

    Afin de gérer les matières résiduelles organiques (restes de tables, nourritures périmées, résidus verts) deux solutions s’offrent aux municipalités soit la biométhanisation et le compostage.

    La biométhanisation est un processus naturel qui décompose la matière organique par des bactéries qui s’activent dans des conditions particulières à savoir en absence d’oxygène. Cette technologie est particulièrement adaptée pour les matières composées de beaucoup d’eau comme les résidus alimentaires et les boues municipales. Une fois traitées, les matières produisent du biogaz riche en méthane et un digestat riche en éléments fertilisants. C’est une technologie qui est maintenant bien maitrisée, mais qui est très dispendieuse.

    Le compostage est un processus biologique qui traite la matière organique et qui la transforme en terreau riche en composés humiques et minéraux, le compost. La principale différence avec la biométhanisation est que le compostage se fait en présence d’oxygène. Donc on peut accomplir le processus à l’air libre dans des andains retournés régulièrement. L’avantage de cette technologie est que les coûts de traitement sont inférieurs à la biométhanisation.

    C’est pourquoi la MRC de Montcalm a choisi cette technologie, qui est située à Saint-Thomas, pour le traitement de nos bacs bruns. La finalité des deux technologies est la même, soit transformer des résidus problématiques dans les lieux d’enfouissement en un produit utile pour la société : le compost.

    OÙ JE METS ÇA LES OS, LES RESTES DE VIANDES ET DE POISSONS? 

    Toutes ces matières sont acceptées dans votre bac brun.


  • Chronique # 18 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    Selon RECYC-QUÉBEC, plus de la moitié de notre poubelle à la maison est constituée de matières organiques (résidus de jardin, restes de table, etc.), soit 162 kg par personne par année. Un des principaux enjeux vient du fait que lorsque les matières organiques se retrouvent dans un site d’enfouissement, elles se décomposent sans oxygène et produisent du méthane, un gaz à effet de serre 25 fois plus puissant que le CO2.

    L’impact est notable, et ce, malgré une proportion très variable de captage des biogaz dans certains des lieux d’enfouissement au Québec. Toutefois, lorsque les matières organiques sont récupérées et compostées, leur retour au sol permet d’en augmenter la fertilité et la capacité de rétention d’eau et de réduire le besoin d’utiliser des engrais chimiques. Tout ça en plus d’éviter la production de méthane! Selon le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), le secteur des déchets a produit 7,9 % des émissions totales de GES au Québec dont la majeure partie était due à l’enfouissement des matières organiques.

    Recycler les matières organiques est avantageux aussi sur les plans économique et social pour les municipalités, notamment dans le cadre du Programme sur la redistribution aux municipalités des redevances pour l’élimination de matières résiduelles. En résumé, pour la municipalité, ce programme fait en sorte que moins nous jetons, plus nous recevons d’argent. Les montants que nous recevons sont réinvestis dans la mise en œuvre des mesures prévues dans notre plan de gestion des matières résiduelles, dont la collecte des matières organiques.

    Alors « l’avenir est au brun! ». Participons tous à la collecte des matières organiques, car c’est payant pour l’environnement et pour notre portefeuille!

    OÙ JE METS ÇA UN RESTANT DE BŒUF BOURGUIGNON ?

    Dans le bac brun, comme tous les restes de tables !



  • Chronique # 19 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    LA CHALEUR ARRIVE, VOICI DES PETITS TRUCS POUR ÉVITER ODEURS, MOUCHES ET VERS BLANCS DANS VOTRE BAC BRUN : 

    • Mettre son bac en bord de rue à chaque collecte même s’il n’est pas plein;

    • Mettre le bac à l’ombre si possible;

    • Mettre souvent du bicarbonate de soude (petite vache);

    • Nettoyer souvent son bac avec un grand jet d’eau et un peu de vinaigre ou du savon biodégradable;

    • Envelopper les résidus alimentaires, plus particulièrement ceux susceptibles de développer mouches et vers blancs (viandes et poissons) dans du papier journal;

    • Ajouter, surtout dans le fond du bac des couches de matières sèches comme des feuilles mortes, du carton ou du papier journal.

    Voici un petit rappel de la liste des matières acceptées et refusées pour la collecte des matières organiques :

    MATIÈRES ACCEPTÉES :

    • Tout aliment cru ou cuit

    • Fruits, légumes et leurs pelures

    • Produits laitiers solides

    • Viandes, volailles, poissons et fruits de mer

    • Pains, pâtes alimentaires, riz, céréales

    • Café moulu et filtre, sachets de thé et d’infusions

    • Coquilles d’oeuf, noix et écales d’arachides

    • Nourriture d’animaux domestiques

    • Gâteaux, pâtisseries, muffins, bonbons

    • Papier et carton souillés

    • Fleurs, plantes, gazon, foin, paille

    • Feuilles d’arbres, aiguilles de conifères

    • Sciure et copeaux de bois

    • Os (petits, volailles)

    • Mouchoir, essuie-tout


    MATIÈRES REFUSÉES :

    •Mauvaises herbes montées en graine ou rampantes

    • Bois, bûches et arbustes

    • Cendre de bois

    • Chaux

    • Briquettes de barbecue

    • Os (gros, carcasse d’animaux)

    • Produits laitiers en liquide

    • Excréments (chats, chiens et humains)

    • Poussière d’aspirateur

    • Matériaux contaminés par des pesticides

    • Boîtes de repas pour emporter non-triées

    • Coquilles d’huîtres et moules

    • Cheveux et poils d’animaux

    • Produits dangereux (RDD, bois traité)


  • Chronique # 20 - Où je mets ça ?

    OÙ JE METS ÇA ?

    C’EST LE TEMPS DE PLANIFIER SON DÉMÉNAGEMENT

    Vous allez déménager dans les prochaines semaines, pensez à planifier votre gestion des matières résiduelles!

    FAIRE LE GRAND MÉNAGE

    Avant de procéder à l’empaquetage, prenez le temps de trier l’ensemble de vos biens. Minimisez la quantité de produits voués à la poubelle en adoptant de bonnes pratiques de recyclage et de réutilisation :

    • Annoncez vos produits excédentaires sur Kijiji, les Pacs ou Marketplace de Facebook;

    • Organisez une vente de garage;

    • Faites don à un service d’entraide, comme les comptoirs familiaux ou la Société Saint-Vincent-de-Paul (meubles, biens, vêtements);

    • Allez porter à l’écocentre vos résidus domestiques dangereux (huiles usées, peinture, piles, etc.) et vos déchets électroniques (cellulaires, ordinateurs, etc.) ainsi que tous meubles brisés;

    • N’oubliez pas que toutes les municipalités de la MRC de Montcalm offrent des collectes d’encombrants. Pour savoir les dates de collecte, allez sur leur site web!

     L’EMBALLAGE

    • Récupérez les boîtes d’un ami ou demandez-en à votre supermarché, SAQ ou pharmacie de quartier.

    • Il existe maintenant plusieurs entreprises qui offrent le service de location de bacs réutilisables pour vos déménagements. On vous livre les bacs avant votre déménagement, et on revient les chercher par la suite!

    • Emballez vos objets fragiles avec de vieux journaux, des vêtements ou des draps, et protégez vos meubles avec des couvertures que vous pourrez vous procurer à prix modique à votre service d’entraide municipal. N’oubliez pas de passer au suivant!

    OÙ JE METS ÇA UNE BOITE À PIZZA ?

    Si la boite est souillée : dans le bac brun, si elle est propre : dans le bac bleu

    https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/citoyens/mieux-consommer/aide-memoire/demenagement-recuperation



  • Chronique # 21 - Période des déménagements !

    C’EST LA SAISON DES DÉMÉNAGEMENTS

    Avec la période des déménagements en cours, plusieurs citoyens vont mettre au chemin des objets destinés à la collecte des encombrants. Voici quelques consignes à respecter.

    Qu’est-ce qu’un encombrant? Il s’agit de matières trop volumineuses pour entrer dans votre bac noir tel que le mobilier, les objets et appareils ménagers et, en général, tout ce qui peut être chargé manuellement dans un camion de vidange avec certaines exceptions.

    Voici une liste non exhaustive de matières qui sont acceptées lors de la collecte des encombrants:

    - Meubles
    - Appareils électroménagers à l’exception des appareils réfrigérants
    - Réservoirs d’eau chaude
    - Matelas
    - Accessoires de jardin
    - Douches
    - Lavabos
    - Cuvettes
    - Tapis
    - Couvre-planchers (roulés)
    - Filtres et pompes de piscine
    - Toiles de plastique (roulées)

    Attention! Les matières suivantes ne seront pas ramassées lors de la collecte des encombrants:

    X Recyclage

    X Appareils réfrigérants (Réfrigérateur, congélateur, air conditionné et refroidisseur d’eau)

    X Débris de construction, rénovation et démolition, tel le bois de construction
    X Matériaux d’excavation en vrac (par exemple, briques, asphalte, etc.)

    X Résidus domestiques dangereux (produits dangereux)

    X Produits électroniques (téléviseur, ordinateur, périphéries, chaîne stéréo, etc.)
    X Pneus

    Veuillez noter que vous pouvez également disposer de vos encombrants dans un écocentre. Pour les jours de collecte des encombrants, allez sur le site de votre municipalité afin de savoir les prochaines dates de collectes. Attention, ne soyez pas surpris, lorsqu’il y a des collectes d’encombrants, votre carton ne sera pas ramassé. La collecte des encombrants n’est pas une collecte de matières recyclables.

    OÙ JE METS ÇA LE CARTON? 

    Dans le bac bleu.


  • Chronique # 22 - La saison des pique-niques !

    C’EST LA SAISON DES PIQUE-NIQUES 

    Voici quelques trucs pour diminuer la production de déchets et mieux gérer vos matières résiduelles lors de vos événements estivaux :

    • Dans la mesure du possible, privilégier de la vaisselle et des ustensiles réutilisables

    • Autrement, choisir de la vaisselle et des ustensiles compostables ou recyclables 

    Le papier et le carton souillés par de la nourriture sont compostables ainsi que les assiettes en carton non cirées.

    • Pour le choix des ustensiles, privilégier des ustensiles recyclables, soit en plastique #1

    • Les serviettes de table en papier, même souillées par de la nourriture, vont dans le bac brun

    • Ranger rapidement la nourriture afin d’éviter le gaspillage alimentaire et pour la nourriture périmée, c’est dans le bac brun.

    UN RAPPEL SIMPLE ET RAPIDE DES MATIÈRES ACCEPTÉES DANS LE BAC BRUN :

    • Tout ce qui se mange

    • Papier et carton souillés

    • Les résidus de jardin

    OÙ JE METS À ÇA?

    Quoi faire avec les cendres de notre BBQ ou de notre feu de joie? Les mettre dans votre bac brun LORSQU’ELLES SONT FROIDES.

    • Selon le ministère de l’Environnement, les cendres de bois domestiques ont une valeur agronomique importante et elles devraient le plus possible être recyclées au sol comme engrais et produit chaulant ou collectées et acheminées au compostage.

    • Les cendres de bois naturel offrent une alternative de choix aux engrais de synthèse et leur recyclage permet de réduire significativement la quantité de déchets dirigés vers les lieux d’enfouissement.

  • Chronique # 23 - L'herbicyclage !

    Et pourquoi pas l’herbicyclage cet été ?

    D’abord, qu’est-ce que l’herbicyclage ?

    L’herbicyclage consiste en une technique simple de laisser le gazon au sol après la tonte.

    En plus de vous faire économiser du temps (35 minutes en moyenne) en laissant l’herbe au sol, l’herbicyclage possède plusieurs avantages pour la santé de votre pelouse, tels que :

    • Permet d’améliorer la qualité de votre pelouse et la résistance aux maladies;

    • Permet de fournir un engrais naturel à la pelouse;

    • Permet de diminuer l’arrosage de votre pelouse, car les résidus de votre gazon sont riches en humidité (peuvent contenir jusqu’à 80% d’eau);

    • Permet de réduire votre facture d’entretien de pelouse, car le gazon coupé est riche en azote et représente donc un apport nutritif gratuit.

    Technique pour optimiser votre tondeuse pour l’herbicyclage :

    Si vous munissez votre tondeuse d’une lame déchiqueteuse, les restes de gazon vont s’incorporer plus rapidement au sol.

    Et le feuillicyclage ??

    Il s’agit de la même technique que l’herbicyclage, mais pour les feuilles mortes tombées au sol. Les feuilles déchiquetées au fur et à mesure qu’elles tombent fourniront elles aussi des éléments minéraux à votre sol. Je vous en reparle en automne !!

    OÙ JE METS ÇA les matières fécales? 

    Dans le bac noir.

    Les excréments de chat ou de chien peuvent contenir des pathogènes et sont donc exclus des matières admises dans le bac brun.



  • Chronique # 24 - Où je mets ça : Les ampoules ?

    LAISSEZ-NOUS VOUS ÉCLAIRER SUR LES AMPOULES!

    Saviez-vous que vos ampoules fluocompactes et autres tubes fluorescents font partie intégrante des matières visées par la responsabilité élargie des producteurs? La responsabilité élargie des producteurs : c’est quoi ça ?

    Certains produits de votre quotidien sont entièrement recyclés, mais ils ne vont ni dans votre bac de recyclage (bac bleu) et encore moins dans votre bac à déchets. C’est le cas pour la catégorie lampes au mercure qui comprend les tubes fluorescents, les lampes fluocompactes et les lampes à décharge à haute intensité. Parce qu’ils contiennent du mercure, ces produits imposent une gestion particulière pour leur récupération et leur recyclage. C’est pourquoi le gouvernement a imposé que les entreprises qui mettent en marché ces produits organisent des points de collecte officiels afin d’en assurer un recyclage adéquat.

    C’est l’organisme Recycfluo qui met en œuvre les programmes de récupération de ces matières partout au Québec. Pour trouver un point de dépôt, il faut consulter leur site : www.recycfluo.ca/fr/ .

    Et pourquoi ces ampoules sont des résidus domestiques dangereux (RDD) ?

    Ces ampoules, même si plus écologique au niveau de la durabilité, sont fabriqués avec des métaux lourds, notamment le mercure. C’est pour cette raison qu’ils ne doivent pas aller dans le bac de recyclage ni dans le bac à déchet, car lorsqu’ils sont enfouis, ils deviennent un contaminant pour l’environnement.

    OÙ JE METS ÇA les ampoules classiques avec filament ?   

    Il n’existe pas de filière de recyclage pour les ampoules classiques, car le verre n’est pas le même type de verre accepté que dans le bac bleu. Elles ne contiennent pas non plus de résidus domestiques dangereux. La seule option possible pour ces ampoules, c’est le bac à déchet.

  • Chronique # 25 - Où je mets ça : Le plastique ?

    QUELS PLASTIQUES VONT DANS LE BAC BLEU ?

    Nous trions les matières recyclables depuis maintenant plusieurs années, mais on se questionne encore sur ce qui va dans le bac de récupération (bac bleu) ou non.

    Dans notre consommation au quotidien, beaucoup de contenants et d’emballages sont fabriqués à partir de plusieurs types de plastique. Déterminer lesquels vont au recyclage peut devenir complexe. Voici un rappel des matières plastiques qui vont dans le bac :

    • Bouteilles, contenants et emballages de produits alimentaires, de boissons, de cosmétiques, de produits d’hygiène personnelle et d’entretien ménager identifiés par les numéros 1, 2, 3, 4, 5 et 7

    • Bouchons et couvercles de plastique 

    • Sacs et pellicules plastiques d’emballage qui s’étirent.

    Concernant les sacs de plastique, il est aussi important de savoir que : certains sacs sont identifiés comme oxobiodégradables ou dégradables. Ils sont faits de plastique conventionnel auquel on a ajouté un additif. Cet additif est un contaminant pour le recyclage, alors il ne faut pas les mettre ni dans le bac bleu ni dans le bac brun. Cependant, les sacs oxobiodégradables ou dégradables font de bons sacs poubelles en deuxième vie !

    OÙ JE METS ÇA LES PLASTIQUES #6?

    Les plastiques #6 doivent être jetés dans le bac noir. Privilégiez les formats plus grands fabriqués en plastique #4 pour préparer vous-même des portions individuelles, solution à la fois plus écologique et plus économique !

  • Chronique # 26 - Où je mets ça : Le verre ?

    LE VERRE ; QU’EST-CE QUI VA DANS LE BAC ?

    Nous trions les matières recyclables depuis maintenant plusieurs années, mais on se questionne encore sur ce qui va dans le bac de récupération (bac bleu).

    Dans notre consommation au quotidien, quels sont les contenants de verre qui vont dans le bac?

    • Les bouteilles ou contenants de verre, cassés ou non, peu importe leur couleur.

    Concernant les contenants de verre, il est aussi important de savoir que….

    • La vaisselle en verre n’est pas acceptée dans le bac de récupération. Celle-ci va plutôt dans le bac à déchets lorsqu’elle se casse ou un organisme de charité lorsqu’elle est encore utilisable;

    • Les ampoules (DEL, fluocompactes ou classiques) ne doivent pas aller dans le bac bleu;

    • Le verre plat et les miroirs ne vont pas aussi dans le bac bleu;

    • Vous n’êtes pas obligé d’enlever les étiquettes afin que le verre soit recyclé. Toutefois, dévisser le couvercle afin que ce dernier soit recyclé dans la bonne filière 9plastique ou métal)

    Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter l’application mobile de Recyc-Québec Ça va où (ww.recyc-quebec.gouv.qc.ca) pour vous guider dans la gestion de vos résidus.

    OÙ JE METS ÇA UN MIROIR? 

    Cassé ou non, le miroir ne va jamais dans le bac bleu. S’il est réutilisable, apportez-le dans le comptoir vestimentaire sinon dans le bac noir.




  • Chronique # 27 - Le verre (2e partie)

    Est-ce que le verre est vert? (2e partie) 

    Dernièrement, plusieurs citoyens et groupes environnementaux remettent en question le fait de mettre nos contenants de verre dans notre bac bleu. Est-ce la bonne solution?

    La semaine dernière on parlait de gains environnementaux lorsque l’on recycle le verre en nouvelle bouteille. Mais quelle est la solution optimale pour la récupération; la consigne ou la collecte sélective?

    La consigne permet généralement de mieux performer, car l’incitatif financier incite les citoyens à ramener leurs contenants au point de vente. Les taux de récupération varient entre 70 et 98 % pour les contenants consignés. Les contenants recueillis sont destinés au réemploi ou au recyclage. Dans le cas du recyclage, la matière récupérée est recyclée à près de 100 %. Au Québec, la consigne permet de réutiliser près de 700 millions de bouteilles de bière brune par année. Pour le vin, la consigne pourrait permettre un avantage concurrentiel aux vins locaux ou embouteillés localement.

    Dans le cadre de la collecte sélective, les débouchés pour le verre récupéré sont plus restreints. Selon RECYC-QUÉBEC, « Malgré les nombreux efforts de la filière de la collecte sélective relativement au développement de débouchés pour le verre, la situation reste difficile. Les centres de tri de la collecte sélective municipale ont indiqué avoir acheminé en 2015 près de 86 000 tonnes de verre vers des lieux d’enfouissement technique (LET). Une fois acheminé, ce verre est surtout utilisé comme matériel de recouvrement journalier ou pour l’aménagement de chemins d’accès. » (RECYC-QUÉBEC, Fiche d’information sur le verre, 2018)

    Si on regarde l’aspect environnemental et le recyclage des matières, avec les données que l’on possède actuellement, la consigne serait à privilégier dans le système québécois.

    OÙ JE METS ÇA ma bouteille de bière?

    Alors on fait quoi avec une bouteille de bière? On la rapporte chez le détaillant afin de se faire rembourser la consigne.

    Bonne lecture et à la semaine prochaine!



  • Chronique # 28 - Le retour à l'école !

    Le retour à l’école

    Septembre signifie, pour plusieurs familles, le retour à l’école. Moment chargé d’émotion, nos routines de l’été changent et souvent le temps semble disparaitre. Comment faire pour rester vert?

    Quelques trucs de RÉEMPLOI.

    • Le petit arrive de l’école et ne trouve plus son sac à dos de son goût? Faites-en un projet en revampant son sac avec un thème qu’il aura choisi. De cette façon, vous donnerez une seconde vie à cet objet.

    • Les manuels scolaires peuvent couter assez cher surtout pour le 2e cycle du secondaire. Au lieu d’acheter du neuf, demandez à vos ados de trouver des manuels usagés et partagez les économies avec eux. Il existe des sites spécialisés dans la revente de manuel et certaines écoles offrent même ce service.

    • Les souliers et bottes commencent à être usés! Apportez-les chez un cordonnier. Ils font des miracles pour bien moins cher que du neuf et souvent les réparations dureront longtemps.

    DANS LE BAC

    OÙ JE METS ÇA : Les crayons-feutres ?

    Ça ne va pas dans le bac bleu, mais bien dans le bac noir.

    Malheureusement, les crayons-feutres sont fabriqués en plusieurs matières et ils ne doivent pas aller dans le bac bleu. Pour les fournitures scolaires, utiliser les produits rechargeables plutôt que jetables. Vous économiserez! Vous pouvez aussi utiliser des programmes privés comme celui de Bureau en GrosMD pour vos instruments d’écriture usagés tels que les stylos, crayons, marqueurs et surligneurs.

    Bonne lecture et à la semaine prochaine.




  • Chronique # 29 - La boîte à lunch écologique !

    La boîte à lunch écologique

    Nos enfants et nous-mêmes mangeons souvent à l’extérieur de la maison principalement le midi. On pense alors à la boîte à lunch. Mais est-elle écologique ?

    RÉDUCTION. Priorisez les grands formats : l’achat d’aliments emballés individuellement, comme les boîtes à boire et les petits pots de yogourt, est à éviter. En plus d’être dispendieux, ces aliments contribuent à augmenter les déchets générés par la boîte à lunch. Optez plutôt pour les aliments en vrac. Ces derniers sont plus économiques et plus écologiques et ils permettent de quantifier soi-même les portions souhaitées.

    RÉEMPLOI. Fini la vaisselle jetable : Utilisez un contenant en plastique réutilisable pour les jus ou autres boissons que vous pouvez mettre au congélateur et qui garderont votre lunch au frais! Les bouteilles en acier (thermos) sont les plus efficaces pour conserver les aliments chauds ou froids. Utilisez une serviette en tissu réutilisable au lieu de la serviette en papier.

    RECYCLAGE ET VALORISATION. Si l’école ou le travail n’offrent pas la récupération, rapportez vos contenants à la maison. En valorisant les restes de vos dîners écologiques par le compostage et le recyclage, le contenu réel de vos poubelles s’approche du zéro !

    DU YOGOURT DANS LA BOÎTE À LUNCH, MIAM! OÙ JE METS ÇA? 

    Les contenants de yogourt petits et grands peuvent aller dans le bac bleu mais, rincez-les !





  • Chronique # 30 - Peu emballé par l'emballage !

    PEU EMBALLÉ PAR L’EMBALLAGE  

    Lorsque je reviens de l’épicerie, ce qui me frappe le plus, c’est la quantité d’emballage et de suremballage qui proviennent de mon panier d’épicerie. Pour manger un yogourt, il faut désormais ouvrir un paquet en carton, puis détacher son pot de plastique, retirer l’opercule, et enfin manger. On se retrouve donc avec 3 types d’emballage : du carton, du plastique et de l’aluminium. Et puis, on répète le tout pour chacun des aliments.

    Ne vous méprenez pas, les emballages ont leurs utilités, y compris du point de vue environnemental. On emballe, entre autres, pour conserver la nourriture sinon on gaspillerait beaucoup plus ! Selon la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), plus de 41 200 kilos de nourriture sont jetés chaque seconde dans le monde. Cela représente un gaspillage alimentaire de 1,3 milliard de tonnes d’aliments par an, soit 1/3 de la production globale de denrées alimentaires dédiée à la consommation. Il est difficile de savoir quel est réellement l’impact environnemental des emballages alimentaires, mais quand on visite un site d’enfouissement, on s’aperçoit de la très grande quantité d’emballages encore éliminés malgré la popularité des bacs bleus.

    Que peut-on faire? Évitez les portions individuelles qui favorisent le suremballage. Achetez en vrac lorsque c’est possible. Interrogez-vous sur les dates de péremption. Choisissez des emballages facilement recyclables (monomatière). Évitez la styromousse qui, malheureusement, n’est pas acceptée universellement par les centres de tri. Et finalement, utiliser votre bac bleu pour tous les emballages!

     OÙ JE METS ÇA MON POT DE YOGOURT? 

    On fait quoi avec notre yogourt petit ou grand, on le met dans le bac bleu ainsi que l’opercule.


  • Chronique # 31 - Apporter son contenant, c'est intelligent !

    Apporter son contenant; c’est intelligent!

    Saviez-vous que, chaque année, tous les Québécois mettent à la rue plus de 310 kg de matières résiduelles ce qui équivaut à près de 4 fois votre poids en déchets? Ces matières rebutées sont composées majoritairement d’emballages provenant, en grande partie, de vos achats courants, tels que l’épicerie ou la pharmacie. Alors quel est le moyen de réduire ses déchets? Adopter une attitude Zéro déchet! Comment? En apportant ses propres contenants dans des établissements du Circuit Zéro Déchet.

    Le Circuit Zéro Déchet est né de cette idée de rassembler en ligne tous les commerces zéro déchet offrant des produits en vrac, mais également ceux plus conventionnels tels que les boulangeries, les boucheries, les centres d’amusement pour enfants avec une section alimentaire, les épiceries, les magasins de produits pour la maison et même les pharmacies prêtes à vous accommoder dans vos démarches.

    Comment faire?

    On trouve les commerçants participants dans notre région (le site www.circuitzerodechet.com répertorie des commerçants acceptant les contenants réutilisables) et on apporte nos contenants ou sacs afin de réduire nos déchets.

    Consignes :

    • Votre contenant doit être propre et sans brèche.

    • Votre contenant doit être également fait d'une matière facile à laver (idéalement en verre) afin de ne pas devenir une source potentielle de contamination.

    • Vos sacs (fruits, pain et d'aliments secs) doivent être lavés régulièrement et propres le jour de votre visite.

    • L'exploitant peut refuser un contenant si son état ou sa propreté laisse à désirer. Il est le seul responsable de la salubrité de son établissement.

    Donc, gardez vos pots Masson, vos sacs en tissus et vos plats réutilisables et apportez-les aux commerçants, de plus en plus nombreux, qui acceptent de vendre en vrac.

    OÙ JE METS ÇA UN POT MASSON CASSÉ?

    Le pot Masson même cassé doit se retrouver dans le bac bleu.


  • Chronique # 32 - Où je mets ça : Les feuilles en automne ?

    Que faire avec nos feuilles d’automne?

    Les belles couleurs automnales sont presque terminées et on se demande quoi faire avec toutes nos feuilles tombées. Pour la plupart d’entre vous, celles-ci ne rentrent pas toutes dans votre bac brun.

    Saviez-vous que…toutes vos municipalités offrent des collectes spéciales pour les résidus verts, dont les feuilles à l’automne !

    Cette collecte spéciale vous permet de mettre vos feuilles dans de grands sacs de papier ou de grands sacs de plastique clair (orange par exemple). Attention : lors de ces collectes, le nombre de sacs est illimité. Pour connaitre les dates des collectes, vous pouvez consulter le site internet de votre municipalité ou communiquer directement avec eux.

    Saviez-vous que… tous vos résidus verts (feuilles, petites branches, vos plantes) vont directement au site de compostage.

    ET LE FEUILLICYCLAGE, ÇA VOUS DIT?

    Le feuillicylage, c’est quoi ? C’est lorsque vous déchiquetez vos feuilles mortes au fur et à mesure qu’elles tombent et que vous les laissez au sol au lieu de les racler. En plus de vous demander moins d’effort, ce procédé permettra de fournir les éléments minéraux dont votre gazon a besoin pour traverser l’hiver. Intéressant comme processus !

    LE GRAND MÉNAGE

    L’automne, c’est aussi le temps du grand ménage. Un papier d’essuie-tout avec du nettoyant à vitre : OÙ JE METS ÇA …?

    Le nettoyant à vitre pourrait contaminer le compost. Alors dans ce cas précis, l’essuie-tout va directement à la poubelle, mais à la place, vous pouvez utiliser des chiffons, c’est plus écologique.

  • Chronique # 33 - Où je mets ça : Les rebuts métalliques ?

    Les rebuts métalliques

    Les rebuts métalliques, qu’ils soient en acier ou en aluminium, représentent 5 % de nos bacs bleus. Ces rebuts représentent aussi une bonne source de revenus, car l’aluminium vaut entre 1 000 $ et 1 600 $ la tonne alors que les métaux ferreux se négocient pour 239 $ (Source : RECYC-QUÉBEC, juin 2018). Il est donc important de les récupérer, et ce, autant pour l’environnement que pour notre portefeuille.

    Quelques trucs de recyclage

    • Dois-je enlever l’étiquette sur une canne de soupe? Non vous n’est pas obligé de les enlever, mais si vous le faites, le papier pourra ainsi être recyclé!

    • Le papier d’aluminium : Est-ce recyclable? Oui, le papier d’aluminium est recyclable. Enlever le plus gros de la souillure et rouler le papier en boule. De cette façon, il pourra plus facilement être trié et ne contaminera pas les autres matières.

    • Dois-je laver mes contenants de métal? Non ce n’est pas obligatoire, mais le faire donne en environnement plus sain aux trieurs des centres de tri.

    • Les bouchons de bière ou de bouteille de vin : On les recycle? Oui, vous devez les mettre dans le bac. En étant des métaux ferreux, ils peuvent être séparés par un électroaimant même s’ils sont de petite taille.

    • Dois-je séparer mon couvercle de métal de mon pot de verre? Oui de cette façon, les deux seront recyclés dans la bonne filière.

    OÙ JE METS ÇA LES CINTRES?

    Ça va dans le bac bleu ou à l’écocentre!

    Idéalement à l’écocentre, car les cintres risquent de bloquer la ligne de tri avec leurs crochets. Par contre, si vous voulez les déposer dans le bac bleu, attachez-les ensemble à la douzaine afin qu’ils ne s’accrochent pas dans les convoyeurs.


  • Chronique # 34 - Où je mets ça : Papier et carton ?

    BAC BLEU : PAPIER ET CARTON; QU’EST-CE QUI VA DANS LE BAC ?

    Nous trions les matières recyclables depuis maintenant plusieurs années, mais on se questionne encore sur qu’est-ce qui va exactement dans le bac de récupération (bac bleu).

    Pour le papier et le carton, voici un rappel des matières qui vont dans le bac :

    • Journaux, circulaires, catalogues, revues et magazines

    • Feuilles de papier (même avec agrafe) et enveloppes

    • Boîtes de céréales, d’aliments surgelés, de savon à lessive, de chaussures, tubes et rouleaux de cartons, etc.

    • Boîtes de carton aplaties

    • Rouleaux de carton

    • Chemises de classement

    • Sacs de papier

    • Annuaires

    • Cartons de lait et de jus à pignon

    • Contenants aseptiques (ex. : contenants de type Tetra Pak)

    • Cartons d’œufs

    • Sacs de papier brun d’épicerie

    • Encarts promotionnels

    • Factures

    • Billets de loterie

    Il est aussi important de savoir que….

    Pour ne pas contaminer les autres papiers et cartons, il est important de ne pas récupérer le papier et le carton imbibés de gras. Dans ce cas, vous pouvez les déposer dans votre bac brun.

    Les papiers tels que le papier ciré, les autocollants, le papier peint, le papier photographique, le papier d’emballage métallisé, les enveloppes matelassées et des objets constitués de plusieurs matières (exemple : les cartables) ne sont pas recyclables.

    OÙ JE METS ÇA LES CARTONS DE LAIT?

    Les cartons de lait à pignon sont très prisés des recycleurs et vont donc dans le bac bleu.

     

     

  • Chronique # 35 - Où je mets ça : Les huiles de cuisson usagées ?

    Les huiles de cuisson usagées

    Les huiles de cuisson usagées ont été employées et même réutilisées pour faire de la friture ou pour cuire les aliments. Lorsqu’elles atteignent le seuil d’utilisations possibles, il est nécessaire de les changer et donc, d’en disposer. Les huiles de cuisson usagées se retrouvent dans la catégorie matières organiques qui, dès 2020, devra être bannie du système traditionnel de collecte et de disposition des déchets dans les lieux d’enfouissement techniques. Nous devons donc nous préparer à les recycler.

    Présentement, il existe plusieurs filières de récupération organisée pour cueillir vos huiles de cuisson usagées. Le plus facile est de demander à votre restaurant préféré d’utiliser leur bac de récupération dédié aux huiles de cuisson usagées. Comme les restaurants ne payent pas pour se débarrasser des huiles de cuisson, ils pourront accueillir les vôtres avec plaisir.

    Votre autre possibilité est d’aller les porter à l’écocentre. Vos huiles seront alors dirigées vers des filières de recyclage appropriées.

    Ne pas jeter ses huiles de cuisson à l’égout!

    Il ne faut surtout pas jeter aux égouts vos huiles. Le fait de disposer dans les canalisations via les toilettes, les éviers, les égouts, etc. est susceptible de causer une dégradation des réseaux d’assainissement et le dysfonctionnement des stations d’épuration des eaux usées selon des spécialistes municipaux. En jetant cette matière dans les canalisations, l’utilisateur risque d’obstruer ses propres canaux, mais aussi vos tuyaux résidentiels, puisqu’au fil du temps, cette matière fige et crée des bouchons importants.

    OÙ JE METS ÇA LES BOUTEILLES D’HUILES USAGÉES VIDES? 

    Qu’elles soient en plastique, en verre ou en métal, les contenants vides d’huiles de cuisson usagées peuvent être mis dans le bac bleu.

  • Chronique # 36 - Où je mets ça : Le café ?

    LE CAFÉ

    Le café est une boisson énergisante psychotrope stimulante provenant d’une mixture de graines torréfiées provenant d’un arbre nommé le caféier. Notre café c’est aussi celui que l’on fait le matin afin de bien se réveiller ou bien celui que l’on cueille au comptoir ou à la fenêtre de votre restaurant-minute préféré.

    Le café c’est aussi près de 7 millions de tonnes produites annuellement dans le monde. Par ailleurs, plus de 1,6 milliard de tasses de café sont consommées par jour mondialement!

    Comment consommer un café vert?

    Votre café, il est Moka, Java ou Colombien. Dans les faits, toutes les graines de cafés proviennent des régions tropicales et subtropicales du monde entier. Afin de vous assurer d’un café de qualité et équitable, privilégier l'achat de café étiqueté "Commerce équitable". De cette façon, votre achat sera bénéfique pour les producteurs et l'environnement. On en retrouve maintenant dans tous les supermarchés.

    À la maison, éviter les cafetières à capsule. Même si certaines capsules sont recyclables, ces machines exigent la production de matières plastiques ou de métaux inutilement. Une alternative est les cafetières avec capsules réutilisables ou bien une cafetière avec filtre permanent. Pour votre café, privilégier les emballages en aluminium ou en carton. Ces matières se recyclent plus facilement.

    Sur la route, apporter votre tasse réutilisable. Il a été prouvé que les tasses réutilisables consomment moins d’énergie et polluent moins que les tasses jetables. De plus, pour la grande majorité des tasses jetables, le couvercle n’est pas accepté dans la collecte sélective, le gobelet en carton doublé de polyéthylène est difficilement recyclable. Seul le manchon en carton est réellement recyclable.

    OÙ JE METS ÇA LES RÉSIDUS DE CAFÉ?

    Le marc de café ainsi que les filtres en papier des cafetières font de l’excellent compost et vont donc dans le bac brun.

  • Chronique # 37 - Où je mets ça : Le textile ?

    MÉNAGE D’AUTOMNE = MÉNAGE DE VÊTEMENTS, ON FAIT QUOI ?

    Les feuilles sont presque toutes tombées, le froid s’est installé et les vêtements d’hiver sont à l’honneur. Voilà l’occasion idéale de faire le ménage. Et la grande question demeure…on fait quoi avec tous les vêtements et autres textiles qui ne servent plus ?

    Saviez-vous que, selon RECYC-QUÉBEC, un Québécois se procurerait, en moyenne, 27 kg de vêtements et de textiles de maison annuellement ? Au Québec, cela représente près de 200 000 tonnes annuellement.

    Mais quoi faire avec nos vieux vêtements ? Premièrement, privilégier la réparation. On peut trouver une couturière qui raccommodera un accroc dans un vêtement. De plus, un cordonnier réparera les chaussures, bottes ou sacs à main.

    Aussi, si on ne porte plus le vêtement, votre comptoir vestimentaire local acceptera votre don. Des cloches de récupération sont placées un peu partout, mais il est toujours préférable de se rendre au comptoir en personne. Les préposés pourront vous informer sur ce qui est acceptable ou non.

    Finalement, un vêtement inutilisable peut toujours servir de chiffon. Pourquoi acheter des rouleaux d’essuie-tout alors qu’un vieux chandail en coton fait aussi bien l’affaire ?

    OÙ JE METS ÇA LES CINTRES?

    À l’écocentre. En effet, on ne doit pas déposer les cintres au recyclage, car ils bloqueraient la ligne de tri avec leurs crochets. Par contre, si vous les attachez ensemble par paquet de 10, ils peuvent aller dans le bac bleu.



  • Chronique # 38 - Où je mets ça : Les pneus ?

    Les pneus hors d’usage

    Au Québec, plus de 8 millions de pneus hors d’usage sont générés annuellement ce qui représente un peu plus d’un pneu par citoyen. De ce nombre, environ 1 million est destiné au réemploi, à la revente au Québec ou à l’exportation et environ 7 millions sont récupérés aux fins de remoulage, de recyclage ou de valorisation.

    Pourquoi tant de pneus? Premièrement, il y a plus de 4,5 millions de véhicules de promenade ou de camions légers en circulation sur les routes de la province. Aussi, il y a l’obligation d’utiliser des pneus d’hiver entre le 1er décembre et le 15 mars.

    Que faire avec NOS VIEUX PNEUS?

    La solution la plus facile est de les retourner à votre garagiste. Vous pouvez aussi les acheminer gratuitement à l’écocentre s’ils ne sont pas sur des jantes sinon des frais peuvent s’appliquer.

    Les pneus usagés seront alors cueillis par un transporteur accrédité et acheminés à un centre de recyclage autorisé le tout sans frais. Depuis 1993, un droit environnemental de 3$ pour chaque pneu neuf acheté est perçu au Québec. Avec ces fonds, RECYC-QUÉBEC finance le transport et le recyclage de tous les pneus usagés. Résultat pour le citoyen ou le garagiste : aucun frais outre ceux perçus lors de l’achat.

    Selon RECYC-QUÉBEC, nous sommes la province canadienne la plus performante sur le plan économique dans le domaine de la gestion des pneus hors d'usage. Que font-ils avec? Les pneus sont transformés en une panoplie de produits : tapis de dynamitage, tapis d’étable ou revêtements de sol, surfaces sportives, etc.

    OÙ JE METS ÇA mes pneus de vélo?

    Chez un marchand de vélo affilié ou à l’écocentre

    Un organisme accrédité par RECYC-QUÉBEC, le Consortium Écho-Logique recueille auprès des marchands de vélo et des écocentres les pneus de vélo et les chambres à air usagés. Ces pneus sont remis sans frais aux artisans, aux organismes et autres organisations qui en font la demande. Différents objets tant utilitaires que ludiques tels des bijoux, ceintures, portefeuilles, sacs à main sont ainsi créés. Les surplus sont acheminés vers des recycleurs qui en font un granulat utilisé en industrie.